Alpha Condé est un éternel menteur

Acteurs et actrices politique de la Guinée, permettez-moi de vous faire parvenir ce document qui est le fameux pacte entre Alpha Condé et la Basse Guinée. Peut-être que vous saurez trier profit de ce document.

À mon avis, quatre points sont à souligner :

1)- La vision et la volonté de division du pays dès le départ de Alpha Condé.

En effet, vous verrez qu’il est question d’alliance non pas de projets, mais d’alliance régionale de circonstance entre Haute Guinée et Basse Guinée. Et plus la Haute Guinée  et la Guinée Forestière. Et diviser les Foutah en Diwés  et créer le « Manden Djalon »

À partir de là, la boucle est bouclée dans le sens de la division du pays.

2)- Les deux seules promesses qui ont été tenues à ses parents maternels (?) « Soussou » sont celles du Premier Ministre et celle du Médiateur de la République tout en gardant à l’esprit que le PM n’est qu’une figure sans aucune personnalité, et le Médiateur n’a toujours pas vraiment pris fonction, comme si ces deux postes ne représentent vraiment rien maintenant que Alpha a eu ce qu’il voulait. Tel une prostituée,  lorsque Alpha Condé fait de nouvelles alliances ou amitiés, il oublie les anciennes. Il n’a pas le sens du respect de la parole donnée.

3)- La plus grande partie des promesses n’ont pas été tenues. Lorsqu’un Président de la République ne respecte pas ses engagements, il est clair que rien de bon pour le pays ne peut sortir de cette gestion.

4)- Les trois principaux leaders de la Basse Guinée après le premier tour, fort heureusement n’ont pas adhéré à ce pacte parce que ne représentant aucune vision digne de nom. Sidya, Abé et Fodé SOUMAH n’ont pas signé ledit document et ne s’identifiant pas à cette logique, ont préféré aller avec Cellou Dalein au 2ème tour.

Les secrets de l’arrivée de Alpha au pouvoir commencent à sortir et tout porte à croire après les révélations de Lansana Kouyaté, que Alpha Condé ne respecte aucun de ses engagements. À ce niveau, il faut réellement se poser des questions sur sa capacité effective de gestion du pays.

Le credo  de Alpha Condé :

-Moi Alpha Condé, Je mens comme je respire. Mes promesses n’engagent que ceux qui les croient.

-Moi Alpha Condé, j’ai été un menteur, un trompeur et un falsificateur  toute ma vie et je resterai tel, même dans ma tombe. Regardez mes engagements devant mes « Oncles » Soussou, (tôt ou tard mes « faux » oncles Soussou payeront le prix amer de ce lien maternel batarde.  

– Regardez mes engagements ou mes contrats avec Lansana Kouyaté, je m’en moque.

-Ma signature possède la même valeur, le même poids que mes excréments. Celui qui a menti à sa mère (ses Oncles maternels) et sur ses vraies origines parentales mentira toujours et toute sa vie.

À nous de comprendre cela !

La gestion d’un pays ressemble véritablement à la gestion d’un foyer. Comment peut-on confier la gestion de la Guinée à un éternel oisif et désœuvré, menteur patenté, usurpateur de faux titres (Alpha « Ebola » Condé) qui, durant toute sa vie, n’a jamais géré un foyer, la gestion d’un pays ?

Cela est possible uniquement en Guinée, pays des paradoxes. Bienvenue au désordre, à la faillite de l’État, à la division, à l’immoralité, au blasphème aux les tueries et autres violations flagrantes de la dignité et de la sainteté de la vie divine humaine.

Nous devons forcer notre destin. Il n’y a pas d’accouchement sans déchirure, sans douleurs, sans cris, sans sang. Il faut juste être prêt à en payer le prix, le prix de la douleur. Oui, après la douleur de l’accouchement viendra le bonheur de l’enfantement. Il y a neuf mois de gésine (gestation)  et un seul jour pour enfanter. Un seul jour. En fait, quelques heures. La liberté est une fille qui est très agréable à vivre mais difficile à mettre au monde…

Cette citation de Chateaubriand : « La critique n’a jamais tué ce qui doit vivre, l’éloge surtout n’a jamais fait vivre ce qui doit mourir… ».

Comme le dirait Albert Camus dans « Combat » : « Et chaque fois qu’une voix libre s’essaiera à dire, sans prétention, ce qu’elle en pense, une armée des chiens de garde de tout poil et de toute couleur aboiera furieusement pour couvrir son écho ». Voilà la raison des tueries à répétition lors des marches pacifiques de protestation de l’opposition à Conakry et à l’intérieur du pays 

Comme disait Boileau « Quand le vent de la colère s’abat sur les esprits, la lumière de l’intelligence s’éteint».

Il fut un temps où un leader Panafricaniste disait « Quand ton pays est sale, tu dois te lever et le laver avec ton sang ».  Pour libérer la Guinée des mains ensanglantées du tyran et tueur Alpha Condé qui considère le pays comme un butin de guerre, il n ya pas d’autres issues, arrêtons les discours, nous sommes en face d’un primitif, d’un animal, d’un malade mental. Face à la barbarie et l’humiliation que ce menteur patenté et tueur récidiviste  impose au peuple de Guinée, les mots ne suffisent plus.

Il faut passer à l’action. Et cette action s’appelle le soulèvement populaire. Pas de marches localisées en banlieue et brèves en compte-gouttes. Il faut affronter le pouvoir en ville. Il faut taper ou cela fait mal et de façon continue jusqu’au départ de ce « professeur-bidon ».

Alpha Condé qui est venue au pouvoir par la triche, le vol et les manipulations ne quittera jamais par la voie des urnes. Seul un soulèvement populaire à la « burkinabè » le fera quitter le pouvoir. On ne négocie pas avec un tyran et on ne détrônera jamais par les urnes.

Notre rêve de démocratie en gestation est en danger de fausse couche, souillée, bafouée, piétinée, sans qu’aucun de nous ne lève son petit doigt pour arrêter les délires sataniques de Alpha Condé.

Le pays tout entier est pris dans une sorte de léthargie, anesthésié, incapable de la moindre réaction : C’est l’arrêt cardiorespiratoire. Un massage cardiaque externe s’impose pour relancer ce grand corps malade.

Comme écrivait Vauvenargues qui : «  Le courage est la lumière de l’adversité ».  Guinéens, réveillons-nous avant qu’il ne soit trop tard, s’il ne même pas tard pour sauver les Jeunes et l’environnement du pays qui constituent ses plus précieuses richesses. Mais rien ne nous sera donné gratuitement, ainsi nous devrions aller la chercher cette libération avec nos dents. Soyons au rendez-vous que nous impose l’histoire de la Guinée. Ne faisons pas partie de ces hommes qui poussés par les événements, ne se hissent pas à leur portée car Mahatma Gandhi disait. « Vis comme si tu devais mourir demain. Apprends comme si tu devais vivre toujours ».

Il ne faut surtout pas accorder de crédit aveugle en un individu du genre Alpha Condé: Un fieffé opportuniste, un individu qui a toujours brillé par sa capacité à trahir les intérêts de la Nation pour ses intérêts égocentristes. Cette  détestation viscérale de cet homme (président par accident) contre tout un peuple est pathognomonique d’une démence au sommet de cette dictature. Feu Général Lansana Conte avait bien prévenu les Guinéens sur le danger que posait Alpha Condé pour le pays et l’histoire est en train de lui donner raison.

La lutte continue

La Rédaction de Guinea-Forum

© 2012 www.guinea-forum.org. All Rights Reserved.

Merci pour votre visite. Revenez quand vous voulez! À bientôt.

Rediffusion: (Diffusé pour la première fois en MARS 2012. Les paroles s’envolent mais les écrits résistent aux intempéries de l’histoire et restent pour le témoignage de cette même histoire.

Mis dans : Analyse Tags: , , , , ,

Partager cet article

Related Posts

© 2003-6816 Guinea Forum. Tous droits reservés..