Le régime de Alpha Condé : La personnalisation du pouvoir, la confusion des pouvoirs.

Il ne faut pas être un diplômé de science politique pour se rendre compte du blocage de l’ascenseur de la démocratie en Guinée, est causée par les Guinéens et Guinéennes notamment ces « politi-chiens » véreux, malhonnêtes, truands, déloyaux qui veulent mettre le pays a plat ventre. Au peuple de Guinée de choisir entre l’infantilisme et le non infantilisme politique.

AlphaCondeSantan2015_03Republication: (Diffusé pour la première fois en le 27 Juin 2011). Les paroles s’envolent mais les écrits résistent aux intempéries de l’histoire et restent pour le témoignage de cette même histoire.

Les Guinéens n’ont pas droit au découragement quelle que soit l’issue actuelle (la démocratisation ratée), un jour la Guinée  retrouvera sa place dans le concert des nations démocratiques et dignes, mais c’est sans oublier que la dignité humaine a un prix et ce prix s’appelle : liberté et autogestion même au coût de sa vie.

Pourquoi aujourd'hui après plus cinquante années d’indépendance, la Guinée se retrouve-t-elle parmi les plus pauvres de la planète alors qu'elle est pleine de ressources naturelles et (humaines ?) ?

La faute incombe d'abord à tous les Guinéens parce qu’ils n’ont pas su bien gérer le capital humain. La Guinée de demain a et aura besoin de tous ces hommes et femmes intègres, intelligents et patriotes qui seront capables de faire avancer ce pays et non de ceux qui la tirent vers le bas, comme c'est le cas aujourd'hui avec Alpha Condé et depuis un demi-siècle.

Il faut barrer la route politique à ces faiseurs (architectes) des malheurs des Guinéens et leurs acolytes.

Les Guinéens et Guinéennes ont assez souffert de ces « politi-chiens » inconstants, instables et aventuriers qui se laissent gouverner par des analphabètes sans qualifications reconnues.

À chaque fois qu’il y a un changement de régime, les « polit-chiens » du pouvoir, se lance aveuglement sur le slogan : « le pardon imaginaire sans  demander la victime et le coupable » et voilà  le résultat aujourd'hui de ce choix irresponsable. C’est pour cette raison, les criminels récidivent et circulent librement comme le poisson dans l’eau.

C'est pourquoi, l’élite intellectuelle patriote a le devoir moral d'en appeler à la conscience des Guinéens et Guinéennes réellement nationalistes et patriotes de ne pas être amnésiques.

Albert Einstein disait ceci : « Le monde ne sera pas détruit par ceux qui font le mal mais par ceux qui les regardent agir et qui refusent d'intervenir ».

Qu'est-ce que les Guinéens et Guinéennes vont faire des ces « politichiens » ayant vendu leur âme aux démons en aidant le vieux aventurier à asseoir son pouvoir sanguinaire  de vengeance dans le  pays ?

Beaucoup de nos Guinéens et Guinéennes ont cessé de raisonner grâce aux billets de banque que l’usurpateur et l’imposteur Alpha Condé leurs offre jour et nuit et ces citoyens-là oublient qu'ils pillent ainsi leur propre pays en le laissant entre les mains d’un « loup » au passé flou, un ancien, non-repenti, commanditaire de la rébellion armée contre la Guinée en 2000-2001, qui a ses mains et sa conscience m’ouillées de sang de Guinéens.

Malgré plusieurs appels de certains Guinéens et Guinéennes intelligents et bien avertis au réveil de conscience à ces « politi-chiens » égarés au pouvoir, ceux-ci font la sourde oreille parce qu'ils ont choisi leur camp : celui de servir et d'applaudir publiquement le vieux malade mental et tribaliste Alpha Condé qui pratique une dictature primaire, qui s’en pire.

C’est vraiment inadmissible que certains hommes politiques du pays peuvent encore avoir le courage de soutenir un monstre pareil.

La classe politique en Guinée a perdu tous les repères et toutes les qualités : le mérite, l’honneur, l’ambiance patriotique, la loyauté pour le pays et le respect de la constitution, etc.

Les richesses que le Créateur (Allah) a données au pays ne devraient pas être une malédiction ou une cause de malheur des Guinéens, mais, au contraire, mais contrairement. Devraient offrir à tous de meilleures conditions de vie.

Avoir des richesses naturelles ne suffit pas pour se développer, la Guinée a et aura constamment besoin de son capital le plus précieux ; Le capital humain et sa matière grise.

Ce tableau apocalyptique de la Guinée marqué entre-autre par la crise économique, la corruption, la dictature incluant le non respect de la liberté individuelle, de la liberté d’expression et autres censures sont suffisants pour révolter les Guinéens.

En parallèle à tout cela, il y a une incompétence et une inefficacité sans précédent, les reculs des conditions de vie des Guinéens. L’ambiance est horrible et le peuple meurt dans la violence, meurt de pauvreté et meurt de manque de justice.

Les Guinéens se sont retrouvés depuis 6 mois face à un vieillard sénile qui crache du venin sur ses adversaires politiques et sur l’ethnie des Peulhs, tout au long de la journée, des insultes, des dénigrements et des mensonges sans avoir honte, la Justice est devenu un pur outil politique et condamne systématiquement tous ses adversaires politiques.

Tout, ce que, Alpha Condé usurpateur de pouvoir et  opportuniste  dit n’est que haine, vengeance,  jalousie et mépris à l’encontre des Peulhs et Forestiers.

Oui Alpha Condé qui n’a jamais caché ses préférences ethniques aux  dépens du mérite, dit aimer les Peulhs. Mais cet amour c’est comme le berger qui aime ses moutons, pour mieux les amener à l’abattoir.

Les Guinéens meurent, s’appauvrissent, emprisonnés pour leurs idées, terrorisés, oppressés…mais personne ne voit ni ne le comprends ou voit cela comme normal.

Alors l’heure est venue, l’heure de la libération n’attend qui que ce soit, l’heure de la libération ne demande que la prise de conscience de chaque citoyen à reprendre le destin du pays qui est entre les mains souillées de sang d’innocents Guinéens, de ce malade mental septuagénaire qui veut voir le pays à feu et à sang car il n’a rien à fouiller dans ou sous braises d’une Guinée calcinée

La déperdition scolaire qui touche les enfants constitue en vitesse et constitue la principale conséquence de cette pauvreté qui rend aveugle.

Une autre conséquence de la pauvreté : La difficulté d’avoir accès aux soins en cas de maladie.

Avec Alpha Condé, la Guinée va  sombrer dans le K.O total. Déjà, Alpha Condé a prouvé qu’il est un malade mental qui sème la terreur, la haine raciale. Il est un communiste rouge de type Kim Jong-il  de la Corée du Nord avec des fausses promesses et des slogans vide (modèle soviétique) pour endormir le peuple.

L’heure pour sauver la Guinée des mains des voyous est venue. Il n’est plus temps, de se lamenter les bras croisés et les fronts courbés

Il est temps de rétablir l’indépendance et la renforcer.

En 6 mois de règne anarchique et mafieux Alpha Condé est déjà débordé par les luttes de positionnement entre les clans  ethno-régionaux » qui gravitent le périmètre présidentiel en perte d’idée et de programme politique.

On ne peut pas gouverner et développer un pays que l’on ne connait et que l’on n’appartient pas.

Alpha Condé ne connait pas la Guinée, un pays où il n’a pas grandi ou il n’a pas habité pas, qu’il pas servi et un pays dont les racines ancestrales sont très douteuses.

Qui peut montrer la maison ou les reste de la maison ou le lopin de terre où était la maison du père de Alpha Condé en Guinée comme l’avait interrogé l’ex-premier Ministre Lansana Kouyaté ?

Alpha Condé est un « Burkinabé-Français » qui revendique la carcasse politique guinéenne à cause de l’inefficacité des politiciens locaux.

Il n’y a plus de doute que, Alpha Condé, qui devrait être le président de tous les Guinéens et de toutes les Guinéenne,  qui devrait être le l’artisan de  l’unité nationale, a préféré  jouer la carte de la préférence ethnique. Sa doctrine demeure : « La politique de la misère ou la misère de la politique ».

Le pouvoir tribaliste de Alpha Condé un cimetière Mandingue,  un vaste lieu d’administration Malinké avec des individus  incompétents qui semblent y naître, y vivre, y voler, et y mourir.

Dans cette Administration tribaliste, tout à l'air de règlement des comptes et même de jalousie sous le guide du « premier assassin » de la démocratie Alpha Condé qui est passé maître en diabolisation, lynchage médiatique, calomnies, et qui ne reconnait pas le mérite de leurs adversaires.

Les récentes nominations dés Hauts Cadres de l’Administration confirme la règle qui veut qu’on ne peut pas espérer accéder  à la mangeoire  Mandingue de Alpha Condé que lorsqu’on a du sang Malinké dans ses veines.

Pour quelle raison les ministres et les Hauts Cadres de l’Administration, les hauts Gradés et Cadres de l’armée d’un pays viendraient à 90% d'une seule région naturelle (la Haute Guinée), d'une même ethnie (Malinké) si ce n'est la volonté de conserver le pouvoir par la force à jamais dans ladite ethnie ?

La Haute hiérarchie militaire à dominance Malinké est pléthorique créant un déséquilibre ethnique au sein de la « semblant d'armée ».

Tous ceux qui prennent des décisions en Guinée  – civils ou soldats – sont originaires de la Haute Guinée en général, et Malinkés en particulier.

Pour vous en convaincre, vous n'avez qu'à regarder la liste des ministres, la liste de l’Etat Major de l’Armée Ethnique  et l’inventaire des nominations des Hauts cadres de l’Administration à prédominance Malinké et cela au su et vu de tous, sans gêne, sans honte.

L’armée Guinéenne est devenue une milice ethnique dont la prochaine restructuration est un complot militaro-politique contre toute possibilité de démocratie et toute éventualité d’alternance démocratique qui verrait les Malinkés  perdre le pouvoir au profit des ressortissants des autres ethnies …

L’on dit souvent que : Toute armée est une force qu’il faut protéger de sa propre force pour éviter qu’elle ne se retourne contre ceux qu’elle doit défendre pour raison d’aliénation à un individu mégalomaniaque, dictateur  et sanguinaire.

Le règne de Alpha Condé est une dictature militaire puisqu’il est la continuation du pouvoir militaire du couple pitaine Moussa Dadis Camara et Sékouba Konaté  qui avait dit « tout sauf un Peulh «  au pouvoir en Guinée. C'est par les armes que ce couple est venu pour la première fois au pouvoir.

Ce couple diabolique et satanique issu d’un mariage de circonstance a pris le pouvoir par la force des armes et Alpha Condé compte sur la répression, la brutalité, les emprisonnements, les intimidations de ces mêmes forces militaires qui l’ont imposé au fauteuil présidentiel sur le dos, le sang, les larmes et les désolations du peuple,  pour se maintenir aux affaires louches de la république.

Toute dictature se maintient par la force et nous savons que la maxime qui en affirme: « le pouvoir est au bout du fusil » et si les fusils sont presque TOUS aux mains des militaires Malinkés, il est clair que le pouvoir restera Mandingue  pour longtemps ou à jamais. Ce qui pose la question de la légitimité de l'Armée Guinéenne ou tout simplement de sa crédibilité.

Pour asseoir une démocratie véritable en Guinée il faut envisager un jour une réforme de l'armée pour la dépolitiser et la détribaliser. L’odeur de la mort qui semblait s’éloigner de la Guinée au temps de Lansana Conté est de retour en force en Guinée sous Alpha Condé.

 

Cependant, comment réformer une armée dont la plupart de ceux qui tiennent une kalachnikov, sont des djihadistes ethniques Malinkés au service de Alpha Condé, et sont assurés d’une impunité totale et gratuite?

Il faut cesser les recrutements et les promotions (avancements) des militaires sur des critères ethniques car la politique en Guinée est minée par la structure de l'armée devenue politisée,  tribalisée et un prolongement du pouvoir civil et que l'armée et le pouvoir civil ne sont que deux faces d’une même jungle dictatoriale.

Les forces armées guinéennes sont restées depuis toujours la machine de répression habituelle, au service de leur chef sanguinaire et criminel : Sékou Touré, Lansana Conté, Moussa Dadis Camara, Sékouba Konaté et maintenant Alpha Condé

En revisitant l’histoire politique et militaire de la Guinée nous pouvons d'ores et déjà conclure que si les Guinéens veulent changer leur Pays (la Guinée), il faut une nouvelle vision de l'armée et une réforme radicale de l'armée avec des missions et un fonctionnement différents.

Quelle est la nécessité d'avoir 98% de militaires originaire d’une même ethnie dans l’armée qui se vante d’être une armée républicaine et nationale ?

Sont-ils plus compétents militairement que les autres ethnies du pays ?

La politique en Guinée, est devenue le système le plus rentable pour avoir des gains financiers colossaux, des avantages, du pouvoir, de l’influence, et voir pour ceux qui aiment par-dessus leur égo, de la gloire en barre.

Quelle que soit la valeur de l’option violente répressive d’un dictateur comme Alpha Condé, qui a fait l’apologie de la violence une doctrine religieuse, une chose est certaine : en plaçant sa confiance dans les moyens violents, la barbarie, les massacres contre ses concitoyens,  Alpha Condé a choisit le type même de lutte dans lequel les oppressés ont presque toujours la supériorité : Le soulèvement populaire.

À travers l’histoire politique du monde des dictateurs qui sont équipés pour appliquer une violence insurmontable, ont succombés devant la révolte populaire.

Il n’y  aura pas une démocratie viable en Guinée tant que la milice Mandingue de Sékou Touré et du « Proff-Âne »  Alpha Condé tiendra lieu d’armée nationale.

Pour donner une chance à la démocratie en Guinée, il faut maîtriser la force militaire en la dépolitisant, en la professionnalisant, œuvrer pour un équilibre ethnique et recruter selon les compétences en lieu et place des affinités ethniques et tribales.

Supporter Alpha Condé, si vous appartenez aux autres ethnies de la Guinée autre que l’ethnie Mandingue, ne garantit pas une intégration Mandingue.  Pour Alpha Condé, on naît Malinké, on est Malinké ou on ne l’est pas.

En vérité, Alpha Condé n’a jamais été, n’est pas et ne sera jamais le président de tous les Guinéens et de toutes les Guinéennes, en dépit des fausses apparences.

Le dictateur Alpha Condé a ramené la structuration politique de la Guinée à la situation antérieure à 1980. Le monopartisme revient en force et, le RPG usurpera de nouveau la première place après la mascarade électorale des législatives en préparation.

Le dictateur Alpha Condé doit se marteler dans son cerveau de poux que la confiance, cela ne décrète pas. Il faut prouver que l’on en est digne et qu’on la mérite.

Pour d’élever la Guinée au rang de nation digne, nul besoin d’un énième messie, il faut aux Guinéens et Guinéennes un chef issu des urnes  (grâce à une élection libre et transparente) et non par la voie des armes, dont la force du poignet n’aura d’égale que sa capacité de rassembleur, de visionnaire, c’est aussi simple que ça.

Le mal qui ronge la Guinée depuis plus de 50 ans reste le non respect de la démocratie. C’est la raison du plus fort qui est toujours la meilleure. Telle paraît être la devise de dictateur Alpha Condé et de ses politiciens atypiques.

Faut-il  rappeler que la situation actuelle de catastrophe et de chaos et son cortège de souffrances morales, culturelles et financières des Guinéens  sont le terreau du maintien du pays sous la domination militaro-mafieuse du tyran sanguinaire Alpha Condé et des autres régimes précédents qui ont transformé le pays en « un État de vices, d´abus et de corruption ».

Un vrai démocrate acceptera les revers aussi gracieusement que possible, et surtout cherchera à en tirer des enseignements alors  que le faux démocrate comme Alpha Condé niera leur existence, ou cherchera des boucs émissaires et donc cherchera à éliminer leur raison d’être si les adversaires politiques ne sont pas d’accord avec lui.

Un vrai démocrate ne saurait utiliser la violence et la dictature pour instaurer la démocratie qui perd alors toute son essence et sa raison d’être. Il faut rappeler au despote sanguinaire Alpha Condé que cela constitue une hérésie de penser pouvoir instaurer une quelconque démocratie et acquérir ainsi la Liberté sur les cendres des cadavres guinéens, quel que soit le discours politique de celui qui a commencé par bafouer ce premier principe fondamental pour accéder au pouvoir.

Quelle liberté par la violence, doit-on demander au tyran sanguinaire Alpha Condé ?

« Liberté en péril ! Imposture ! Monstruosité humaine ! Indignité ! Injustice ! Assassinats politiques ! », Voilà la l’héritage que laissera le despote sanguinaire Alpha Condé.

Les Guinéens et Guinéennes doivent comprendre que se taire devant la mort semée par ce système, c’est en devenir complice.  

Alpha Condé  et son Administration ethno-tribaliste encouragent les attaques contre les libertés publiques à travers des discours d’intolérance politique de haine, de jalousie et de vengeance contre les Peulhs, développé par Alpha Condé  lui-même et il continue à inciter les jeunes de son parti politique et de son appartenance ethnique et régionale à la haine tribale, ethnique et raciale en violation de l’esprit de cohésion, de paix et d’unité nationale.

Alpha Condé  devrait se méfier de tous ces flatteurs gravitent autour de son  régime pour leur ventre et leur phallus (leur pénis) que pour des idées novatrices en faveur d’une réelle démocratie en Guinée.

Personne ne viendra régler cette situation explosive en Guinée. Il revient aux Guinéens car la Communauté Internationale ne représente pas une meute de chiens qu’il suffit de siffler et espérer que les chiens viennent au secours de la Guinée.

Pour terminer, il est plus que temps que le Peuple de Guinée de se ressaisir et de prendre le contrôle de ses affaires et de prend en main son destin au risque de voir la « carcasse » Guinée se transformer en cendre.

Aux dirigeants politiques de l’opposition, il ne faut se laisser piéger encore : « Tout compromis repose sur des concessions mutuelles, mais il ne saurait y avoir de concessions mutuelles lorsqu’il s’agit de principes fondamentaux ».

Les Guinéens et Guinéennes patriotes doivent  descendre dans la rue à chaque fois que les  institutions sont menacées, et leurs droits bafoués.

La rédaction de Guinea-Forum

Copyright © 2011 www.guinea-forum.orgAll Rights Reserved.

Copyright © 2011 www.guinea-salimafo.orgAll Rights Reserved.

Contact: webmaster@guinea-forum.org

Merci pour votre visite. Revenez quand vous voulez! À bientôt.

Republication: (Diffusé pour la première fois en le 27 Juin 2011). Les paroles s’envolent mais les écrits résistent aux intempéries de l’histoire et restent pour le témoignage de cette même histoire.

 

 

 

 

 

Mis dans : Ailleurs Tags: , ,

Partager cet article

Related Posts

© 2003-2017 Guinea Forum. Tous droits reservés..