Vœux de bonne année 2016 de Guinea-Forum à ses lecteurs

Chers fidèles lecteurs, compatriotes, amis et connaissances,

L’année 2016 sera certainement une année pleine d’incertitudes et inquiétudes alors que l'année 2015 s'achève dans une autre incertitude et une morosité absolue pour la majorité des citoyens du pays, au vu de la rudesse sans cesse accrue des conditions de vie, aggravée par la malédiction d’Ebola, l’insécurité galopante et les tueries à répétition tant dans la capitale que dans les régions.

AlphaCondeDiplomeMenteur_02Les Guinéens continuent à vivre dans la peur et l’angoisse. La peur du présent et de l’avenir. La peur provoquée par ces dirigeants inciviques, arrogants, incompétents et corrompus qu’incarne la gouvernance Alpha « Ebola » Condé.

En cinq années à la tête de  l’ethnie-État, Alpha « Ebola » Condé n’a pas cessé de démontrer qu’il est un homme déloyal et fourbe. « C’est un homme sans parole ».

Pendant ces cinq dernières années, le peuple de Guinée a beaucoup souffert. Le sang et les larmes ont beaucoup coulé. Beaucoup de biens saccagés, vandalisés, pillés, des habitations brulées et des foyers détruits, trop d’orphelins et de veuves, trop de sans-abris. L’intolérance, le tribalisme, le clanisme, la fraude, la corruption, l’incitation à la haine et à la violence sous toutes ses formes, les insultes et attaques personnelles désobligeantes sont devenus la doctrine de ce gouvernement incompétent et inconséquent. Ces cinq (5) dernières années ont étés des années de gâchis, de  haine, d’insultes.

Rarement, un chef d’État n’a étalé à ce point le fossé aux allures de gouffre entre ce qu’il dit et ce qu’il fait. En cinq (5) ans, Alpha « Ebola » Condé  a trop promis mais les réalisations, elles, sont rarissimes particulièrement en matière de progrès économique et social, sans omettre la promotion des droits et libertés individuelles et collectives.

L’année 2015 a été marquée par le couronnement de l’État de non droit, de non-respect de la démocratie et des droits de l’homme, corruption en haut lieu.

Avec Alpha « Ebola » Condé, le pays devenu un État effondré « failed state », fragilisé sur le plan institutionnel, dépossédé de toute capacité médiatrice du jeu social et du « vivre ensemble », n’a plus les moyens d’assurer la sécurité de ses citoyens où l’absence de référent  étatique est remplacée par la montée des replis identitaires, particularistes, ce qui a incontestablement transformée la Guinée en  qu’une  poudrière avec une hystérie meurtrière. Alpha « Ebola » Condé, ses mentors et sbires  préparent « l’apocalypse ».

Ce pouvoir tribalo-fasciste aurait tout à gagner en semant les graines de la paix et de l’amour parmi les Guinéens, et non en cultivant la division et la haine tribalo-ethnique. La paix et l’amour permettront au pays de se développer.

Alpha « Ebola » Condé  avec ces barbares et opportunistes qui lui  obéirent au doigt et à l’œil, ne comprennent que le langage de la violence. Ils ont pris le pouvoir par la violence, ils s'y maintiennent et s’y maintiendront par la violence, et ils ne partiront que par la violence. Le reste n’est que pure spéculation et une perte de temps. Les Guinéens ont le choix d'accepter le statut-quo c’est à dire être dominé, réduit au silence et privé de liberté ou résister au prix du sang, car l'arbre de la liberté se nourrit du sang de ses compatriotes. La vraie liberté est toujours obtenue au prix du sang.

Bref, le pays continue sa chute vertigineuse commencée il y a 5 ans et cela dans tous les secteurs d’activités et y compris le secteur économique fortement touché. Jamais les Guinéens n’ont étés si divisés et jamais tant d’hostilités et d’animosités entre les Guinéens et entre les différentes composantes de la société guinéenne.

En somme, 2015 tout comme les autres quatre années, est tout simplement une année de misère, sur tous les plans !

Depuis l’usurpation du  pouvoir par le « faux prof », la Guinée est malade du « Condeisme » un  système corrosif de dépréciation de la valeur humaine, un système où le délit de faciès est punissable voir mortel, où l'embauche est devenue une affaire de famille, d’ethnie, de clan, de région ou de loyauté aveugle au mépris de la méritocratie, de la compétence et de la culture du résultat. On ne recrute que ses frères, ses sœurs, ses neveux, nièces, cousins, ses maitresses, ses cousines et ses parents ethniques et cela, malgré leur inexpérience, malgré leur incompétence.

À l’heure du bilan des cinq (5) années de gouvernance dans une illégalité constitutionnelle de Alpha « Ebola » Condé, les réformes sont introuvables, la « réconciliation entre fils et filles du pays », s’est transformée en guerre ethnique avec des massacres ethniques et ciblés surtout contre les « Peulhs » (les tueries des Peuls à Conakry) et les « Forestiers » (Zogota, Guéckedou).

Les discours de Alpha « Ebola » Condé, qui cachent son égoïsme épouvantable,  ressemblent  à un exercice démentiel de vente de vent, de la fumée et de fausses promesses, une patente putréfaction d’un régime politique sauvage.

Depuis Cinquante ans, si les promesses allaient développer un pays alors la Guinée serait plus développée que le Qatar ou le Singapour, tant les pays a connus des promesses interminables et laconiques.

Alpha « Ebola » Condé  doit comprendre cette interprétation du pouvoir par l’un des plus éminents écrivains du continent noir,  Amadou Ampathé Ba, je cite : « Le pouvoir est hélas comme de l’alcool. Après le premier verre, on est joyeux comme un agneau. Au second, c’est comme si on avait mangé du lion. On se sent si fort qu’on n’accepte plus d’être contesté. On veut s’imposer à tous comme le lion dans la savane. Au troisième verre, on est comme le cochon et on ne peut que faire des cochonneries ».

C’est avec beaucoup de gratitude que l’entière l’équipe de la Rédaction de Guinea-Forum tient à vous remercier pour la confiance que vous nous avez  témoignée et tous les encouragements que vous n’avez  cessé de nous formuler.

Grâce à vous les lecteurs, fidèles, amis et connaissances, nous tenons  toujours debout et plus intrépides et résolus à mener jusqu’au bout la lutte contre la médiocrité et la prédation, la dictature, les crimes de sang bref, la mauvaise gouvernance qui a mis la Guinée plus qu’à genoux mais à plat ventre.

La ligne critique de Guinea-Forum vis à vis du pouvoir et l’opposition  nous a valu les attaques les plus virulentes. Mais cela fait que nous  renforcer davantage à persévérer sur la pertinence et la noblesse de la voie que Guinea-Forum s’est choisie.

Pour cette année nouvelle 2016,  qui pointe à l’horizon, toute l’équipe de la Rédaction  voudrait vous exprimer du fond du cœur nos sincères remerciements, nos vœux de bonheurs, de réussite pour vous et vos familles respectives  et nous vous  promettrons de ne pas lâcher dans  la lutte pour débarrasser la Guinée, de la clique actuellement au pouvoir qui lui est ô combien nocif.

Au nom de la rédaction de Guinea-Forum, nous  vous adressons nos vœux les plus chaleureux de bonne et heureuse année 2016 et nous vous prions de bien vouloir nous renouveler cette précieuse confiance sans laquelle nous ne serions pas en mesure de faire notre devoir de vous informer comme nous l’avons fait jusqu’ici.

À  ceux qui ont choisi de partager leurs opinions avec nous, en nous envoyant des articles à mettre en ligne, nous vous sommes très reconnaissants.

À nos correspondants et journalistes qui risquent leur vies, leurs boulots et certainement exposent leurs familles à des risques, Nous vous disons un grand patriotique merci. Rien, aucun montant ne peut se mesurer aux sacrifices que vous fournissez, nous vous sommes reconnaissants.

Aux bénévoles informateurs dans le sérail du régime, Que Allah et Son Prophète (SAWS) vous protègent.

Chers fidèles lecteurs, compatriotes, amis et connaissances,

La crise dans laquelle le peuple de Guinée, est  immergé depuis 5 ans a transformé la Guinée en une prison à ciel ouvert. Cela fait  cinq (5) ans que la population est sérieusement frustrée et malmenée par une misère noire, un problème que les dirigeants sont incapables de résoudre pour la simple raison qu’ils ne s’intéressent pas réellement aux besoins prioritaires de la population.

Cinq (5) années ont suffisamment  permis d’étaler au grand jour les limites de ce régime politique aphone, sauvage constitué de faux cadres, véreux, arrogants   incompétents, et d’insouciants opportunistes prédateurs guidés par les mesquins calculs politiciens,  à la tête desquels se trouve un président incompétent, inconséquent et impopulaire qui a relégué au dernier rang le mérite, la compétence et la culture du résultat.

Alpha « Ebola » Condé  constitue le mal et la malédiction pour la Guinée. Un remaniement ministériel, un changement de gouvernement, un changement de Premier Ministre, ne solutionneront en rien les problèmes qui minent le pays et le tirent vers le bas, vers l’abime.

Seul le départ de Alpha « Ebola » Condé  est la solution car, tant qu’il continuera  à être au pouvoir avec ses méthodes d’un autre âge et sa mauvaise gouvernance, il n’y aura jamais de progrès socio-économique et de paix en Guinée.

Le terrorisme d'État instauré par Alpha « Ebola » Condé  aura une fin. Il y aura un temps où tous ces gangsters qui ont sévi et sévissent  en Guinée rendront des comptes.

Alpha «Ebola» Condé, génétiquement « Foulanophobe » et héréditairement « Anti-Peulh », champion de la ségrégation ethnique et de l’exclusion est l’inventeur du « génocide biométrique » des « Peulhs »  dans la gestion du pays. Il qui a quasiment éliminés les Peulhs des postes stratégiques dans l’administration et l’armée, il est l’élève qui aura, tout en finesse dans l’exclusion et stigmatisation des « Peulhs », dépassé son maître, le tyran et sanguinaire Sékou Touré, président des pendaisons et du triste Camp Boiro.

Quand Alpha  « Ebola » Condé parle de justice, d’apaisement et de réconciliation, il joue sur la naïveté et Guinéens et sur leur amnésie car les Guinéens ont une très courte mémoire. Ils ont un penchant d’oublier très vite. Il ne peut y avoir de réconciliation véritable sans une justice équitable.

Pour jeter les bases de paix, de réconciliation et de progrès socio-économiques, il faut cette justice impartiale, non-sélective contrairement à cette « Justice aux ordres », qui protègent les bourreaux et sanctionne les victimes car sans cette justice juste et équitable, il ne peut y avoir de véritable réconciliation, et il est impossible de parler de « paix », et sans la paix véritable, il ne peut y avoir de véritable progrès et d’unité nationale. Il faut que le principe d'égalité devant la loi prime en Guinée.

Qu’il plaise à Dieu (Allah) d’abréger les souffrances de ce peuple incarcéré dans une prison en plein air appelé la Guinée.

L’avenir nous le dira, car aucun mal, aucun crime commis sous le soleil ne restera impuni. La justice des hommes ou la justice de Dieu finira par sévir.

L’amateurisme politique de Alpha  « Ebola » Condé  a débouché sur un cauchemar encore plus grand,  propulsant la Guinée dans un gouffre sans fond au bord duquel, elle se cramponne désespérément. L’enfer est pavé de bonnes intentions, dit-on.

En cette période solennelle de fin d’année, Guinea-Forum souhaite un nouveau départ pour le peuple de Guinée pour 2016.

Les Guinéens ont besoin de paix, de concorde, d’unité, de solidarité, d’humilité et de compassion pour œuvrer au redressement de leur mère-patrie vilipendée et meurtrie.

Alors que le peuple traverse des moments troublés et difficiles, nous prions avec ferveur que l’Eternel éclaire les vrais politiciens et les «  politi-chiens » dans leurs expressions et dans leurs actions afin de pouvoir délivrer la majorité du peuple de la misère, de l’intolérance et de redonner aux uns et aux autres l’espoir et la joie de vivre.

Guinea-Forum  invite l’opposition à jouer son rôle car : « Une nation sans une véritable Opposition Politique ressemble à un tribunal sans juge ».

Depuis cinq ans, pour le plus grand nombre de Guinéens, la vie est un tourbillon incessant de déceptions et de malheurs. Des millions de jeunes filles et garçons (la jeunesse) vivent toujours avec leurs rêves détruits et leurs projets arrêtés.

Guinea-Forum prie pour que cette souffrance rédemptrice débouche sur une espérance infinie.

Guinea-Forum invite les Guinéens, notamment ceux qui gèrent le pays comme un « butin de guerre » à ne pas se laisser enliser dans les sables mouvants de leurs intérêts personnels, claniques ou ethniques, dans un fatalisme d’une froide indifférence.

Guinea-Forum interpelle les Guinéens au sens de l’humanité et à la nécessité d’un souci fraternel et actif pour le bien-être des autres. C’est en s’élevant au-dessus des limites étroites de ses affaires personnelles ou partisanes que les Guinéens seront des « Hommes » ou des « Femmes » responsables.

Les Guinéens ont assez souffert.  Mais comme dit cette sagesse Africaine : «  C’est quand la nuit est assez noire que nous pouvons voir les étoiles ».

Que l’année 2016 soit pour chacun de nous le temps de l’union de la tête et du cœur, de l’intelligence et de la bonté pour que la vie ne continue pas à être pour la majorité une tragi-comédie.

Pour construire un avenir radieux, il est impératif que les Guinéens revisitent et relisent intelligemment leur passé commun pour admettre, courageusement, lucidement et sincèrement, qu’ils ont tous failli.

Oui, tous les Guinéens et Guinéennes ont failli, tous autant qu’ils sont. Au premier rang des Guinéens qui ont failli, les dirigeants et leaders politiques du pays, certes, eux qui ont systématiquement violé leur serment de servir le pays et le peuple, et se sont transformés en prédateurs, avides d’honneur, de pouvoir et d’argent, fût-ce au prix du sang et des larmes des Guinéens.

Les maux de cette misère qui ronge se nomment: la corruption, la gabegie, les détournements des deniers publics, le clientélisme, le népotisme, le favoritisme tribalo-ethnique…

Les éternels profiteurs utilisent sans honte bue la division et le repli identitaire pour semer le doute et la haine de l’autre dans l’esprit et le cœur des Guinéens. La digue de la cohésion nationale a cédé pour laisser  la place à la division, à l’intolérance, à la méfiance et à l’indifférence.

Pour avoir gouté aux délices du pouvoir absolu, Alpha  « Ebola » Condé,   dont le jeu favori consiste à faire couler le sang des Guinéens et d’enjamber leurs cadavres, est devenu absolument fou. La violence et l’arbitraire sont devenus les piliers de son régime.

Aucun dialogue ne pourra décrisper l’ambiance politique en Guinée car Alpha  « Ebola » Condé  n’a pas de respect pour sa parole. L’heure est venue pour le peuple de Guinée d’exprimer son indignation et de chasser ce dictateur, sanguinaire…

Il faut être un « lauréat du Prix Nobel de la naïveté » pour escompter des « élections libres, transparentes et apaisées » organisées par Alpha  « Ebola » Condé,   dans cette ambiance aussi délétère où la grande majorité des Guinéens n’éprouve plus que de la défiance et du mépris à l’égard de leurs gouvernants.

Aucun dialogue sous quelque forme que ce soit ne pourra mettre fin à la dictature rampante qui se déroule sous les yeux de Guinéens. Croire que Alpha  « Ebola » Condé  va respecter ses engagements pris, c’est comme attendre un bateau à l’aéroport.

Le combat pour la démocratie en Guinée est maintenant un héritage catastrophique de souffrance, de désordre politique et social et de désillusion. Le régime tribaliste en place a repris toutes les tares, embarras  et autres dysfonctionnements des précédents régimes qui ont eu à gouverner le pays depuis plus de cinquante ans pour les perfectionner en un système destructeur performant.

Alpha «  Ebola » Condé aura beau accusé les régimes qui l’ont précédé ou encore l’opposition de tous les maux dont souffrent la Guinée mais il va falloir reconnaitre que lorsque l’on accède au pouvoir de l’État, c’est toujours et normalement avec un projet de société dans le but d’améliorer les conditions d’existence de ses concitoyens, du développement de son pays. En fait, faire mieux que le régime qui a précédé le vôtre, or, il faudrait se rendre à l’évidence que ce n’est pas le cas aujourd’hui, le pays a reculé, il n’y a aucune avancée positive comparé aux régimes précédents.

Quel est ou quels sont concrètement les projets réalisés par le régime en place au bout de ces cinq années ?

Les maux dont souffraient les Guinéens sous les précédents régimes ont été élevé à une puissance exponentielle.  Avec Alpha « Ebola » Condé : « L’enfer est pavé de bonnes intentions ».

La Guinée n’est pas qu’une république bananière, c’est aussi un pays à la dérive à la tête duquel se trouve un abruti Alpha « Ebola » Condé  entouré des courtisans et des mafieux qui s’accrochent à leur prébendes

« Les Guinéens sont à un moment historique de leur pays et ils  doivent mobiliser afin qu’ensemble ils puissent gagner le combat de l’alternance  démocratique en Guinée ».

Que Dieu Tout-puissant inspire et aide les Guinéens à comprendre qu’avec ce beau pays qu’il les  a donné, ils doivent travailler ardemment, s’aimer les uns et les autres, privilégier la vérité et la justice et préserver l’unité nationale pour rendre la Guinée paisible, prospère et sécure (« sécurant »,  « sécurisée ») pour tous les Guinéens et amis du pays qui y vivent

Que 2016 soit l’année du Renouveau de la Guinée.

Heureuse et féconde année 2016 pour tous.

La Rédaction de Guinea-Forum

www.guinea-forum.org // www.guinea-salimafo.org

Copyright © 2016 www.guinea-forum.orgAll Rights Reserved.

Copyright © 2016 www.guinea-salimafo.orgAll Rights Reserved.

Contact: webmaster@guinea-forum.org             

Merci pour votre visite. Revenez quand vous voulez! À bientôt.

© 2015 www.guinea-forum.org. All Rights Reserved.

Merci pour votre visite. Revenez quand vous voulez! À bientôt.

 

Mis dans : Politique Tags: , , , ,

Partager cet article

Related Posts

© 2003-2017 Guinea Forum. Tous droits reservés..